L'ECHO-HABITANTS

Précisions éventuelles Réponses d'Olivier
Etes-vous en phase avec ces 5 orientations ? OUi mais il s'agira d'en poser les moyens de leur mise en oeuvre. Le bénévolat ne pourra pas faire face seul... Parfois les contributions des structures adhérentes qui trouvent les moyens d'engager telle ou telle action suffisent (CF 1+1=3 ou le guide de l'autopromotion ou le Livre Blanc...), mais la Coordinaction devra développer son modèle économique plus solide pour faire face à ses ambitions. Pas facile bien évidemment...
Question : un DLA ne serait pas utile à ce moment donné ?
Quelles sont les orientations qui vous semblent les plus importantes ? (mettre éventuellement une note de 1-plus important à 5-moins important) Mobiliser, inspirer, fédérer semblent dans l'ADN de la Coordinaction. Encore que fédérer un inter réseau n'est pas forcément le mot. Participer activement conviendrait mieux, être force de propositions aussi etc.
Innover et agiter, ça reste sans doute à préciser. Cela reste sans doute ambiteux, il faut que cela reste dans les intentions, mais on ne peut pas y prétendre d'entrée, voir c'est un moyen pour réaliser les 3 précédents...
Quant au centre de ressources, là c'est plus compliqué. Il faudra à la fois des moyens, un protocole entre tous, sans doute une convention d'engagments etc. Il faut dépasser les intentions et travailler précisément sur comment on monte ce genre d'affaire...
Quelles sont selon vous les actions que doit mener la Coordin'action ? Oui ces 5 là, avec une fiche action précisant les enjeux, le rôle de chacun, les moyens, les partenaires. Je constate aussi un fort besoin de mobilisation pour traiter tout cela, et aujourd'hui nous ne sommes pas assez nombreux ni également mobilisés...
La question aussi est à quelle échelle on joue. On s'est constitué sur le national : loi ALUR, développement et plaidoyer, enjeux juridiques, liens avec les autres réseaux ou fédérations. Doit-on devenir une fédération ? Et avec quelle gouvernance et légitimité ? Vaste programme...
Pour les outils mutualisés, on en revient aux moyens : outil payant ? Etc.
Selon vous, qui participe et selon quelles modalités aux actions de la Coordin'action ? Question complexe : tout repose aujourd'hui sur la base du volontariat, donc de l'intérêt à investir tel ou tel sujet, de la bonne volonté etc. et donc du bénévolat. On ne peut pas reposer que sur les bonnes volontés, on s'épuise. Il faut éviter de vouloir tout faire. Le souci est que localement les groupes d'habitants s'occupent d'abord de leur projet, certains deviennent des militants qui investissent le champ local ou régional, et il reste ensuite peu de monde pour le national... Je fais le constat que dans l'ouest, il y a peu de renouvellement ou d'extension de la mobilisation à l'échelle nationale. Il faut donc penser les choses et la mobilisation à partir de ce constat. Il vaut mieux une bonne équipe professionnelle qui travaille que des bénévoles qui n'ont pas assez de temps... L'idée d'un DLA qui poserait les conditions de formalisation d'une Fédé pourrait être intéressante, ou voir aussi le modèle Colibris qui a une équipe salariée...
Du point de vue méthode, il faut peut-être partager un diagnostic et à quels besoins la Coordinaction répond, puis établir le plan d'actions prioritaire et quel cadre pour le réaliser.
Selon vous, qui peut adhérer à la Coordin'action et sous quelle forme ? Le national est loin pour les groupes. La Coordinaction pourrait aider à structurer des associations régionales quand c'est nécessaire. L'adhésion serait double de fait. Il faut aussi discuter d'une fusion possible avec d'autres structures nationales proches : fédé Habicoop, réseau Colibris et autre.
Selon vous, quel mode de gouvernance devrait être appliqué ? Tout dépend du format que la Coordinaction va prendre. Si c'est une fédé, la gouvernance est instruite par les représentants des instances régionales. Si on reste sur le modèle actuel, ce sont les parts liées aux différents collèges (collège associations habitants, collège pro etc.). C'est assez proche somme toute. S'inspirer des collèges des SCIC et déterminer la part de chaque acteur dans les décisions. Perso, je plaiderais pour une fédé mais avec un avis extérieur pour y travailler (DLA...).
Selon vous, quels sont les outils et les moyens à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs de la Coordin'action ? Les outils web actuellement développés sont pas mal. Il faut cependant délimiter nos champs d'action au possible. Les actions proposées doivent être assumées... Et en même temps, rien n'est gratuit. Donc le périmètre doit être défini avec ses moyens. Je suppose aussi qu'on ne peut pas répondre à ces questions selon que l'on continue à fonctionner comme actuellement , ou si on change de modèle, ou si on élargit le spectre avec des acteurs qui ont aussi leurs priorités...
- La base de données et la mise en lien : lier aux sites régionaux, cette base doit permettre de lier l'offre, la demande, les dynamiques. Il faut statuer sur son modèle éco (financement participatif, contribution directe, via la pub du web ? ...)
- Des actions en faveur du plaidoyer : vidéo, Libre Blanc 2 (ou Le Manifeste de l'HP ou ?), référentiel de la participation habitante...
- Des actions spécifiques : évolution des cadres juridiques et financiers, nouveaux outils, recherche action sur l'engagement et ses contraintes et limites etc.
- le Centre de ressources : très ambitieux, multi acteur, besoin d'un procotole et d'un cadre de la contribution, + du suivi. Modèle économique à caler.

Il me semble donc que nous devons préciser le rôle de la Coordinaction, son élargissement, sa forme (fédé ?), son plan d'actions associé à des moyens. Si on doit repenser tout ça, autant tout mettre à plat ?.
Si vous souhaitez apporter une autre contribution / suggérer une autre question Il me semble donc que nous devons préciser le rôle de la Coordinaction, son élargissement, sa forme (fédé ?), son plan d'actions associé à des moyens. Si on doit repenser tout ça, autant tout mettre à plat ? DLA ?
Désolé de ne pouvoir faire mieux, ces temps sont épuisants...
Personne contact Olivier Cencetti
LEchoHabitants (Où va-t-on ensemble ?)
créée le 21.05.2018 à 18:32