Cécile Viallon, Odile Melot et Luc d'Arras, membres du collège de Cohab'titude

Précisions éventuelles Le contenu du questionnaire a été travaillé en équipe (Odile et Luc), la contribution de Cécile est ajouté dans en "Contributions libres)
Etes-vous en phase avec ces 5 orientations ? 1- Mobiliser les initiatives citoyennes « Le Mouvement relie et mobilise les habitants et les acteurs de l’habitat participatif » (NB. : Ce sont des actions et non des devoirs)

2- Développer des argumentaires en faveur de l’habitat participatif.
Etre force de proposition auprès des pouvoirs publics et acteurs institutionnels

3- Partager les ressources techniques : « La Coordin’action a pour vocation d’organiser la construction d’un espace commun de ressources techniques et de retours d’expériences issus des projets d’habitat participatif »

4- Mutualiser pour élargir les capacités d’actions du mouvement : « La Coordin’action a pour vocation de proposer et d’animer des outils communs nationaux au service des projets et de l’ensemble du mouvement de l’habitat participatif »

5- Relier l’ensemble des acteurs de l’habitat participatif : « La Coordin’action a pour vocation de susciter et d’animer un espace de dialogue entre l’ensemble des acteurs de l’habitat participatif, et à y représenter la parole des habitants »
Quelles sont les orientations qui vous semblent les plus importantes ? (mettre éventuellement une note de 1-plus important à 5-moins important) Toutes les orientations sont importantes. Leur hiérarchisation peut varier en fonction des décisions prises en AG par exemple
Quelles sont selon vous les actions que doit mener la Coordin'action ? OK avec l'ensemble en parlant d'argumentaire plutôt que de plaidoyer (argument de type juridique)
4. Communication grand public sur l'HP => Cette communication se fait quotidiennement, non seulement à travers les points précédents, mais aussi par les sites, la communication auprès de la presse, l’information grand public (via newsletters, ateliers, salons…), le travail quotidien des salariés et des bénévoles…
Selon vous, qui participe et selon quelles modalités aux actions de la Coordin'action ? • Les chantiers portés par la Coordin'action doivent-ils être ouverts à toutes les personnes intéressées (réseaux partenaires, futurs habitants, groupes,...) ? En termes de visibilité d'une part et de contribution d'autre part ?
Pour cela, vérifions et retravaillons les statuts de l’association Coordin’action (objet, moyens, organisation…) avec charte, règlement intérieur ou autre outil

• L’organisation transitoire par chantier doit elle se poursuivre en l’ouvrant à des contributeurs extérieurs à la Coordin’action ?
Oui, si les conditions d’ouverture à l’extérieur sont réfléchies et écrites dans les documents de référence

• La légitimité des contributeurs aux chantiers est-elle basée sur le travail fourni (et donc sur l'implication et l'expertise) ou sur la base d'un mandat de représentation ?
Nous avons besoin de tous les acteurs, à tous les niveaux, qu'ils interviennent à titre individuel, collectif, ou représentant leur structure

• Débat professionnels /citoyens : jusqu'où les professionnels veulent-ils / peuvent-ils partager leurs ressources ?
C’est une question importante. Sur quelles règles sont basées les différentes interventions actuelles (par exemple Regain, RAHP, Habitat & Partage…) ?
Selon vous, qui peut adhérer à la Coordin'action et sous quelle forme ? Il n'est pas possible de répondre à de telles questions sans établir un processus de réflexion sur le sujet :
1- Vérifier et harmoniser les documents de référence (charte et statuts)
2- Analyser les demandes, acceptations er refus des différents postulants
3- Se rencontrer pour permettre à tout militant d'exposer son point de vue
4- Les structures existantes doivent annoncer leur orientation politique de manière intelligible et accessible à chaque participant qui le souhaite
Selon vous, quel mode de gouvernance devrait être appliqué ? Si le processus précédent ne parait pas suffisamment réaliste, notre réflexion actuelle est la suivante :

L’adhésion à la Coordin’action peut être ouverte aux groupes et particuliers, à condition de créer une catégorie de membre spécifique.
En effet, la Coordin’action doit concilier deux logiques différentes :
- une logique de représentation (politique) : porter la parole habitante auprès de nos partenaires, construire un discours commun et piloter le mouvement, ce qui implique un minimum de représentativité.
- une logique de coopération citoyenne et militante : mobiliser toutes les personnes et les ressources qui souhaitent contribuer à la diffusion de l’habitat participatif (se sentir partie prenante d’un mouvement habitant, partager des expériences, contribuer à un savoir commun sur l’habitat participatif, faire connaitre l’habitat participatif au plus grand nombre, multiplier les échanges horizontaux…)
Selon vous, quels sont les outils et les moyens à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs de la Coordin'action ?
Nous devons nous donner les moyens financiers de nos ambitions. Un modèle fait la quasi-unanimité des structures militantes qui pèsent sur le terrain sociétal : « collecter des dons individuels défiscalisés ». Cela signifie être une structure association, fondation, fond de dotation… auto-déclarée d’Intérêt Général ou RUP (Reconnue d’Utilité Publique)
Cela nous permettra d'avoir un mouvement citoyen indépendant de tout lobby privé (entreprise, partenaire technique, mécène...) ou institutionnel (état, collectivité...)
Si vous souhaitez apporter une autre contribution / suggérer une autre question
QUESTIONNAIRE COORDINACTION CECILE


LES 5 ORIENTATIONS

1 OUI Mobiliser les initiatives citoyennes « Le Mouvement doit lier les habitants et les acteurs de l’habitat participatif »

2 Inspirer le plus grand nombre : « Notre vocation, c’est de renouveler la façon de faire la ville Je pense que c’est une conséquence mais pas un objectif

3Partager les ressources techniques : « La Coordin’action doit être un lieu ressource, notamment via l’observatoire juridique et financier »

je pense que nous avons à partager toutes les ressources et pas seulement techniques et financières ,il y a surtout les ressources humaines

4nnover pour un mouvement en constante réinvention : « La Coordin’action a vocation à favoriser l’innovation et a se positionner en agitateur d’idées »

c’est aussi une conséquence et pas un objectif en soi

5 Fédérer l’ensemble des acteurs de l’habitat participatif « La Coordin’action doit être à l’initiative de ponts entre les réseaux »
Ca c’est un objectif

les orientations les plus importantes sont la 1 et la 5 puis la 3 les é autres en découlent.

QUELLES ACTIONS MENEES ENSEMBLE

Je suis en accord avec les 5 actions proposées

A QUI NOUS ADRESSER ENSEMBLE , ?

La Coordin’action étant composée des asso locales et régionales elle s’adresse obligatoirement à celles-ci .
Celles ci étant elles mêmes composées des groupes et futurs habitants elle s’adresse don aussi à eux

QUI PARTICIPE ?

Les groupes et futurs habitants sous la forme de chantiers élaborés et approuvés par la Coordin’action.
Ceux-ci peuvent appeler d’autres partenaires invités pour leurs compétences et ou leur expertise.C’est le travail fourni autant que la représentation qui est pris en compte.
Les invités peuvent être des professionnels si ils respectent la charte de la Coordin’action.

QUI ADHERE ET SOUS QUELLE FORME ?

Les associations d’habitants locales nationales et régionales et les groupes en projet et installés et les individus isolés . Tous sont appelés à rejoindre en même temps une association locale.
L’adhésion est à a fois locale et nationale, elle est validée par la Coordin’action.

Les associations composées uniquement de professionnels ont un statut d’associés et n’ont pas de voix délibérative. Elles sont également appelées à rejoindre une association locale.
QUELLE MODE DE GOUVERNANCE EN DECOULE ?

Nos partenaires sont consultés ,ils n’ont donc pas de voix délibérative.Si il y a deux collèges d’adhérents les associations et les collectifs ou groupes en projet ou réalisés ce sont eux qui ont les voix délibératives . Le consensus est recherché et une régle est à établir quand il n’est pas atteint.

COMMENT ATTEINDRE NOS OBJECTIFS ?

Les ressources à mobiliser sont les outils numériques devenus incontournables.
La communication est permanente .

Avec quels moyens financiers et humains ?
Les finances sont actuellement celles de nos réseaux partenaires collectivités bailleurs sociaux état.
Un appel au plus grand nombre est à maintenir.
Pour les ressources humaines il est nécessaire que des salariés soient partis prenantes et que des bénévoles assument les responsabilités de la bonne marche de l’association.
Personne contact Odile Melot
CecileViallonOdileMelotEtLucDArrasMem2 (Où va-t-on ensemble ?)
créée le 31.05.2018 à 21:50