Hesp'ère 21

Précisions éventuelles Réponse élaborée de façon collective
Etes-vous en phase avec ces 5 orientations ? Nous sommes en phase avec les orientations 2, 3 et 5, un peu moins avec les 1 et 4.

1 - Concernant les initiatives citoyennes à mobiliser, nous pensons que la coordin’action devrait surtout avoir un rôle « méta » et les association locales un rôle direct.

4 - Pour la partie innovation, nous pensons que la coordin’action serait plutôt dans la consolidation et la mise en œuvre des idées émanant des structures locales.
Quelles sont les orientations qui vous semblent les plus importantes ? (mettre éventuellement une note de 1-plus important à 5-moins important) Notre classement serait :
1 - inspirer le plus grand nombre
2 - fédérer l’ensemble des acteurs de l’habitat participatif
3 - partager les ressources
4- mobiliser les initiatives citoyennes
5 - innover
Quelles sont selon vous les actions que doit mener la Coordin'action ? Nous sommes en phase avec toutes les missions mentionnées, avec un bémol concernant les chantiers transversaux (n° 2). A ce sujet, vu les moyens limités, nous pensons que la coordin’action devrait agir uniquement de façon opportuniste, si une possibilité intéressant apparaît.
Selon vous, qui participe et selon quelles modalités aux actions de la Coordin'action ? Nous ne pensons pas que la coordin’action doit s’adresser à tous et notamment aux futurs habitants car elle risquerait de rentrer « en concurrence » avec les structures locales.

Par contre, nous sommes favorables à l’intégration de toute personne intéressée dans les chantiers de la coordin’action. Cela ne nous semble pas être contradictoire : la coordin’action accepte ceux qui viennent à elle, mais ne cherche pas à les attirer. Ainsi, nous sommes favorables à la poursuite du travail par chantiers et son ouverture à des contributeurs extérieurs.

Nous pensons que toute contribution est valable sur la base de l’expertise et du travail fourni, à condition que l’on reste dans un travail bénévole et sans visée commerciale. Les professionnels peuvent participer autant qu’ils le souhaitent, leur collaboration pouvant être précieuse, à condition qu’il n’i ait pas, là encore, une visée commerciale.
Selon vous, qui peut adhérer à la Coordin'action et sous quelle forme ? Nous pensons que la coordin’action peut s’ouvrir aux groupes habitants et aux individus, dans des collèges séparés.
Nous sommes opposés à une structure fédérale à plusieurs niveaux. La coordin’action fédère déjà des structures locales.
Selon vous, quel mode de gouvernance devrait être appliqué ? Éventuellement des collectifs citoyen, même si plus difficile pour les salariés d'une association administrée classiquement + ouverture à  des collèges de professionnels.
Selon vous, quels sont les outils et les moyens à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs de la Coordin'action ? Les outils actuels devraient être maintenus :
- site internet
- base de données des projets
- newletter
- organisation d’événements nationaux (JPO, RNHP)

Il pourrait être intéressant d’utiliser le crowdfunding pour financer des projets spécifiques d’intérêt général, comme un livre, un jeu, etc.

Nous pensons que la coordin’action devrait demander à être reconnue d’intérêt général.

Elle pourrait bénéficier d’aides de toute personne ou organisme de bonne volonté :
- bénévoles,
- fondations
- mécénat d’entreprises (prêt de compétences),
- subventions publiques ou privées…
Elle pourrait bénéficier d’aides de toute personne ou organisme de bonne volonté :
- bénévoles,
- fondations
- mécénat d’entreprises (prêt de compétences),
- subventions publiques ou privées…
Personne contact Sylvie Rabie et Domonique Jaulmes
HespEre212 (Où va-t-on ensemble ?)
créée le 14.06.2018 à 22:28, mise à jour le 14.06.2018 à 22:35