Vente d'un logement en habitat participatif : un moment délicat de renouvellement ?


Date de l'article 07.11.2022
Auteur Florentine De Michele
Brève / Article Article
Chapo de l'article Le renouvellement des groupes est une problématique qui se pose dans la plupart des projets d'habitats participatifs. Cette étape soulève de nombreux questionnements, aussi bien du côté du groupe déjà constitué que du côté des nouveaux arrivants : comment se fait le choix des nouveaux acquéreurs ? Leurs valeurs sont-elles en adéquation avec celles du groupe ? Comment se mettre d'accord sur le prix de vente ? Etc. Des questions que se sont posés les membres d'Hugo Penjat à Auch (32), dont le témoignage est à retrouver dans cet article.
Texte de l'article Lorsque le chantier de rénovation de l'ancienne ferme du Penjat débute en janvier 2020, avec 5 foyers associés, un logement T2 est encore à la vente. Le groupe décide alors de ne pas attendre pour démarrer les travaux. Ce dernier appartement est alors propriété de 2 foyers, réunis en SCI, qui sont en capacité de faire face aux premiers appels de fond pour travaux.

Un recrutement 2.0

C'est en plein confinement que le groupe communique sur les réseaux sociaux, à la recherche de candidats intéressés. Parmi eux, Amandine et Sylvain prennent rapidement contact avec le groupe : " Quand nous avons pris contact avec le groupe du Penjat, le groupe cherchait un.e ou des associé.e.s pour acheter le dernier lot disponible, un T2. Après une première discussion téléphonique avec Claire, nous avons assisté en tant que spectateurs aux réunions en visio du groupe. Puis, le pays se déconfinant, nous avons pu rencontrer les différents associés en vrai : un par un au cours d'un dîner chez les unes et les autres ; en groupe au cours de l'AG en juin 2020 "

Cette rencontre, organisée sur plusieurs mois, confirme le souhait du collectif de poursuivre ensemble. Un "vivre-ensemble" qui s'expérimente déjà à distance, représentant également pour les nouveaux arrivants un moment important de la constitution du groupe : "Ces rencontres nous ont permis de faire connaissance progressivement, de découvrir petit à petit le projet et son histoire, et surtout nous ont montré le fonctionnement du groupe : des échanges fluides, des prises de décisions rapides, un fonctionnement qui nous paraissait sain et nous convenait, et surtout une bonne ambiance dans un groupe de personnalités variées" soulignent Sylvain et Amandine.

Ce sont trois mois après la première discussion téléphonique que les nouveaux acquéreurs rentraient dans le processus d'intégration et devenaient pré-associés, une étape de 6 à 12 mois prévue dans les statuts de la SCA avant de pouvoir devenir effectivement des associés.

Chantiers communs, réunions et moments de fête

Pour le collectif, la proximité a aidé à la constitution de la vie du groupe. C'est pendant la dernière année de travaux que Sylvain et Amandine décident de se mettre en colocation avec deux autres couples en ville, à 10min du Penjat : "Nous étions tous à Auch ou dans les environs. Cela a certainement facilité notre intégration: chantiers communs, réunions et moments festifs tous ensembles... ça y est, nous faisons partie du groupe et nous nous sentons bien! A également aidé le fait que personne ne se connaissait avant le lancement du projet 3 ans auparavant"

L'agrément des nouveaux acquéreurs (selon les statuts de la SCA - société civile d'attribution ou SCIA), est décidé, et fêté, lors de l'assemblée générale du 17 octobre 2020 avec tous les habitants.

La question du financement

Au moment de la fin des travaux, la question du prix de vente est réglée depuis une année déjà, dans le cadre d'un pacte d'associés. Tous les foyers se sont engagés à revendre au prix coûtant, sur justificatifs de factures, pendant les 3 premières années du projet, sans bénéfice ou décote (montant d'environ 2 300 €/m² sans cuisine ni peinture). Mais financer un tel achat n'est pas si simple : "Nous avons eu la chance de pouvoir nous financer sans emprunt bancaire, car il nous aurait été impossible de nous greffer au dossier d'emprunts, compliqué car hors des clous habituels" soulignent Sylvain et Amandine, qui ont pu compter sur la communication avec le groupe pour conclure la vente chez le notaire en février 2021.

Les désormais 17 co-habitants du Penjat ont fêté, en juillet dernier, les un an de leur emménagement.

Contact : hugoauch@laposte.net